Enseignement de plein exercice

Il existe, dans l'enseignenemt de plein d'exercice, différentes directions pour préparer le jeune à un emploi dans le secteur de l'électrotechnique. Vous trouverez ci-dessous les plus connues d'entre elles. 

Electricien automaticien

  • ETQ (enseignement technique de qualification)
  • correspond à l'ancien A2
  • une formation pratique qui s'attarde aussi sur le côté théorique de la technique
  • les jeunes ont quelques heures de cours pratiques par semaine ; et ils font aussi un stage en entreprise (en cinquième et) en sixième année

Electricien installateur-monteur

  • EP (enseignement professionnel)
  • correspond à l'ancien A3
  • les jeunes apprennent à travailler, le côté théorique est un peu moins important
  • les jeunes suivent de nombreuses heures de cours pratiques et font un stage en entreprise (en cinquième et) en sixième année

Complément en maintenance d'équipements techniques

  • 7e année de spécialisation dans l'EP (enseignement professionnel)
  • correspond à l'ancien A2
  • les jeunes apprennent à travailler, le côté théorique est un peu moins important
  • une année de spécialisation qui apprend aux jeunes à manipuler les équipements techniques présents dans l'industrie
  • les jeunes ont beaucoup de cours pratiques et passent plus de temps en entreprise (dans le cadre d'un stage) 

L'enseignement technique de transition (ETT) propose également d'autres formations en électricité : par ex. technicien en électronique. Ces formations sont davantage axées sur la théorie et préparent plutôt les jeunes aux études supérieures.